La référence culturelle en Essonne

Avec la carte de fidélité

Profitez de nombreux avantages

Club mortel
3,99 €
Haut de page

Club mortel


  • Ex Aequo
  • Date de parution : 15/01/2022
E-book – ePub – pas de protection
Club de golf, disparition et mystères.

Que veut la belle Muriel, qui débarque dans la vie d’un grand professionnel de golf et d’un menuisier champion d’échecs ? Qu’est devenu son frère Julien, champion prodige de golf, accusé de trafic de drogue et incarcéré dans une prison turque ? Pourquoi Georges, géant simplet, trafiquant d’eau bénite, a-t-il été supprimé ? Et que vient faire dans ce milieu violent Archibald, publicitaire sans histoire, victime et appât du lieutenant de police Vallardeau ? C’est l’histoire d’une vengeance implacable, qui mènera au fond du trou la balle de golf et ceux qui l’ont trahie.Découvrez l’histoire d’une vengeance implacable, qui mènera au fond du trou la balle de golf et ceux qui l’ont trahie…

EXTRAIT

Georges avait trahi. Georges le géant débonnaire, au sourire d’enfant. On avait mis longtemps à en être sûr. Mais trop d’opérations avaient raté au tout dernier moment, trop d’arrestations commises dans le même secteur, et puis il y avait aussi des policiers bavards…
Georges avait été condamné à mort par le milieu, mais on avait laissé à l’homme le choix du lieu de l’exécution. Le garage public souterrain, où Georges garait sa vieille Mercédès, lui avait semblé discret et adéquat.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Journaliste et homme de communication, auteur de plusieurs pièces de théâtre jouées dans des théâtres parisiens, Daniel Bailly associe dans ce roman son goût de l’intrigue et sa passion pour le golf…

Ce livre est classé dans les catégories :

Vous aimerez aussi

Les lecteurs en parlent

Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire
3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Fiche technique

  • Date de parution : 15/01/22
  • Éditeur : Ex Aequo
  • EAN : 9782359626872
  • Format : ePub

Détails du fichier

  • ePub
  • Protection numérique : pas de protection